index PrécédentSuivant

Dans la Grotte de Lascaux, 15 000 ans 

Au milieu d’un face à face d'aurochs
le peintre a joué avec les taches naturelles du mur !

Dans la "Grande salle" de la grotte de Lascaux, entre le premier et le deuxième taureau, on distingue quatre cerfs. Les deux du bas sont complets, le troisième s'emble avoir perdu ses bois, tandis que le quatrième (sous la gueule du taureau de droite) ne laisse deviner que sa ramure. Il semblerait qu'une usure de la paroi a fait se détacher des fragments de la roche, après que l'artiste ai achevé son oeuvre. Il n'en est rien ! Un examen approfondit certifie que ces "écailles" dans la roche, étaient là avant la représentation des cerfs ! L'artiste a réalisé une "projection de l'esprit" sur les "taches" de la paroi. Dans l'une de ces "marques", le peintre a vu les bois d'un cerf, il a donc peint le reste de l'animal. Inversement pour la seconde.